Les avantages du poêle à bûches par rapport au poêle à granulés

Bûches ou granulés ?

buche granule pellet

Comme leur nom l’indique, les poêles à bois fonctionnent avec le même combustible : le bois.

Néanmoins, celui-ci peut prendre deux formes : la bûches ou le granule (dit pellets aussi).

Voici un résumé des différences.

Le prix

Tout d’abord, le poêle à granulés est plus cher à l'achat qu'un poêle à bûches mais il l'est également à l'utilisation. Le coût du granulé est deux fois plus cher que le bois bûche, du fait de sa transformation et du packaging.

La puissance

L’atout indéniable du poêle à bûches, et encore plus du poêle à bûches canadien par rapport au poêle à granulés, est la puissance. En effet, le poêle à bûches canadien, fonctionnant principalement par convection, est capable de chauffer jusqu’à 250 m2, même sur une maison avec une isolation moyenne.

Au contraire, le poêle à granules ou pellets est plutôt un chauffage d’appoint, il chauffe la pièce où il est installé mais ne peut pas convenir aux besoins de toute une habitation.

Le bruit

Le poêle à granules utilise une ventilation pour diffuser la chaleur dans la pièce où il est installé, et celle-ci fait malheureusement un bruit de fonctionnement.

Au contraire, le poêle à bûches canadien fonctionne par convection et n’a pas besoin d’aucune ventilation mécanique et électrique pour diffuser de la chaleur.

Ainsi, le poêle à bûches ne fait aucun bruit de fonctionnement contrairement au poêle à granulés.

La dépendance à l'électricité

Le poêle à granulés nécessite d'être brancher au réseau électrique, ce qui n'est pas le cas du poêle à bûches.

Dès lors, en cas de panne d'électricité, il sera impossible d'utiliser le poêle à granules, donc de chauffer un logement, et ce en plein hiver !

A la différence du poêle à bûches, qui lui sera toujours disponible, même en cas de panne du réseau électrique.

Le stockage

Le poêle à granulés nécessite d'être brancher au réseau électrique, ce qui n'est pas le cas du poêle à bûches.

Malheureusement, en cas de panne d'électricité, il sera impossible d'utiliser le poêle à granules, donc de chauffer un logement, et ce en plein hiver !

A la différence du poêle à bûches, qui lui sera toujours disponible, même en cas de panne du réseau électrique.

Le risque de panne

Le poêle à granulés est un appareil complexe car il utilise à la fois l’électronique, l'électricité et la mécanique, il y a donc un risque de panne important.

Attention à la facture quand le poêle à granules tombe en panne. Il arrive fréquemment que les brûleurs soient hors service au bout de 2 ans par exemple, sans oublier le coût des cartes électroniques, et éléments mécaniques tombant en panne après la période de garantie.

Au contraire, le poêle à bûches ne dispose ni d’élément électronique ou mécanique et le risque de panne est alors totalement inexistant.

Pour conclure

Le poêle à bûches offre une grande indépendance, un meilleur confort de chauffe et moins d’inconvénients par rapport au poêle à granules, qui lui est plus un appareil de chauffe d'appoint.

La gamme des poêles à bois BULY

gamme poele bois canadien buly